La prudence ? Toujours de mise !

Lors de son intervention du jeudi 27 août, le Premier Ministre Jean Castex a rappelé que la France, comme d’autres pays, connait actuellement une phase de recrudescence de l’épidémie du virus COVID-19 : « ''Nous comptions moins de 1 000 nouveaux cas par jour à la fin du confinement. Nous sommes aujourd'hui à 7 000 nouveaux cas par jour. Le taux de positivité des tests était de 1 % juste après le déconfinement. Il est aujourd'hui autour de 4. »

Les statistiques montrent que le virus circule beaucoup chez les jeunes, mais ils ne sont pas les seuls : toutes les tranches d’âge sont concernées.

Le Premier ministre a « tiré la sonnette d’alarme » : « la positivité augmente pour toutes les tranches d’âge, et le nombre d’hospitalisations, précisément, commence doucement mais sûrement à augmenter ». Même si la situation n’est pas la même qu’en début d’année, il faut agir, maintenant : nous devons tous nous mobiliser pour apprendre à vivre avec le virus, car le virus est toujours là : « Notre objectif, c'est bien évidemment de tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé, pour éviter un afflux massif de patients dans les services de réanimation tels que nous les avons hélas connus. Et je veux vous dire que cet objectif est à notre portée collective pour peu que nous soyons tous mobilisés et responsables. »

Le département du Vaucluse est passé jeudi 27 août en « zone rouge », ce qui signifie que la circulation du virus est très active. Nous savons que la transmission du virus se fait par des contacts du quotidien, notamment dans l’espace privé. Alors, ne relâchons pas nos efforts pour ne pas laisser gagner le virus COVID-19 : portons le masque, respectons la distanciation physique, appliquons les gestes barrières, prenons soin les uns des autres, et soyons d’autant plus vigilants pour les personnes les plus vulnérables.

Je travaille activement avec les membres de mon équipe et les chefs de service de la mairie pour assurer la sécurité de chacune et chacun d’entre vous. Votre sécurité, c’est notre priorité, mais notre action est transversale : que chaque enfant puisse aller à l’école, que chaque professionnel puisse travailler, que vous puissiez sortir et vous distraire en prenant le moins de risques possible, que vous puissiez reprendre des activités proposées par les associations… Que vous puissiez continuer à vivre, de la manière la plus « normale » possible, c’est ce que nous souhaitons.

D’autant plus que le mois de septembre, le mois de la reprise, arrive. Cette « reprise », je suis conscient que vous l’attendez, et que vous comptez sur nous pour qu’elle se fasse dans un cadre le plus sécurisé possible. Car plus l’activité s’arrête, plus la crise économique et sociale s’amplifie et les conséquences humaines seront dramatiques… Nous en sommes conscients également, et nous prenons en compte chaque situation, en privilégiant l’écoute, le bon sens et la solidarité.

Personne n’aurait intérêt à ce qu’un nouveau confinement soit imposé, c’est pour cette raison que j’appelle toutes les Montiliennes et tous les Montiliens à faire preuve de prudence, à se mobiliser et à agir de manière responsable, au quotidien.

Je travaille en lien étroit avec les services de l’Etat et l’Agence Régionale de Santé (ARS), pour un suivi en temps réel de l’évolution de la situation, et, le cas échéant, agir rapidement pour mettre en place les nouveaux protocoles sanitaires.

Mon Cabinet et l’ensemble des services municipaux restent à votre disposition et continuent de répondre à vos demandes.

Je sais pouvoir compter sur votre solidarité et sur votre bon sens.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.christiangros.fr/trackback/1635

Haut de page