Se souvenir et transmettre

Mercredi dernier, le 5 décembre, nous avons rendu hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

Près d’un million et demi de combattants ont servi la République avec courage, détermination et loyauté, en Afrique du Nord entre 1954 et 1962. 23 000 soldats français et assimilés sont tombés pour la France.

Nous avons honoré leur mémoire en ce jour mais aussi celle des rapatriés, des harkis, des disparus et des populations civiles, victimes du déracinement. Ces hommes et ces femmes ont dû tout quitter, du jour au lendemain, pour recommencer une nouvelle vie en métropole. Une terre, qui ne les a malheureusement pas toujours accueillis, à bras ouverts. Mes pensées vont plus particulièrement aux Montiliens et Montiliennes qui ont connu de tels drames et déchirements dans leur famille.

Aujourd’hui, tous ensemble, nous avons un devoir moral : faire en sorte que cette histoire tragique soit une histoire racontée, expliquée et transmise aux jeunes générations. La mémoire de ces événements doit nous rassembler et favoriser les échanges fraternels entre les peuples. C’est pour cela, qu’avec mon équipe municipale, nous accordons beaucoup d’importance à cette cérémonie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.christiangros.fr/trackback/1339

Haut de page