24mar. 2017

N'oublions pas les petites villes

Au fil de mes lectures, j’ai été interpellé par un billet publié récemment par Olivier Dussopt, Président de l’Association des petites villes de France (APVF). L’Association vient de présenter un Manifeste destiné à tous les candidats à l’élection présidentielle.

« Il est venu le temps des collectivités à taille humaine », quel titre évocateur…

Ce Manifeste montre que les villes petites et moyennes - comme Monteux par exemple – sont celles à qui on demande le plus d’efforts. Et je suis bien d’accord, il faut que ça change ! Nous sommes 4000 petites villes (de 2 500 à 25 000 habitants), nous représentons 40% de la population française, 4 Français sur 10 vivent dans une petite ville et nous sommes des atouts pour notre pays.

Pourtant, chaque année, l’Etat réduit les moyens financiers des collectivités locales en baissant les dotations et les petites villes sont les plus touchées. Il faut que cela cesse ! Nous faisons des efforts considérables de réduction de dépenses mais nous avons maintenant besoin de pouvoir regarder l’avenir plus sereinement : programmer nos investissements et contribuer au soutien de l’économie nationale.

Les richesses et les leviers de croissance ne doivent pas se concentrer uniquement dans les grandes agglomérations. Les petites villes qui animent les bassins ruraux et péri-urbains ne doivent pas être oubliées !

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.christiangros.fr/trackback/1166