14oct. 2015

Des débats très techniques lors du congrès national de l’intercommunalité

Marylise_Lebranchu_au_congres_de_l_AdCF.JPG

J’ai participé pendant 3 jours, la semaine dernière, à la 26ème convention de l’intercommunalité, à Tours, sur le thème « les défis de la cohésion des territoires », en présence des ministres Marylise Lebranchu (Décentralisation et Fonction Publique) et Christian Eckert (Budget).

Les débats se sont avérés d’autant plus intéressants que l’actualité nationale est riche, avec l’application de la Loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) : passage de 22 à 13 régions, création de métropoles et communes nouvelles, achèvement de la carte intercommunale, mutualisation des moyens… la France est en train de vivre l’une des plus importantes évolutions institutionnelles de son histoire ... même si le grand public n'en voit pas tout de suite les effets !

Objectif : rationalisation administrative, économies budgétaires et efficience des politiques publiques dans le contexte actuel de réduction des dotations de l’Etat.

Si le périmètre de notre Communauté de Communes n’est pas modifié par le nouveau schéma départemental de coopération intercommunal proposé par le Préfet la semaine dernière, Les Sorgues du Comtat vont pourtant devoir évoluer et s’adapter. C’est pourquoi, avec les élus et techniciens communautaires et municipaux, nous travaillons actuellement à la définition d’un schéma de mutualisation des services et à l’intégration de la compétence touristique qui sera communautaire dès 2017.

Autant de thèmes abordés à Tours et qui nous permettent de faire avancer notre réflexion sur ces questions fondamentales pour l’avenir de notre territoire.

un commentaire

1. Le mercredi 14 octobre 2015, 23:26 par Lucien

ne serait-ce que pour des raisons financières, la CC a effectivement intérêt à mettre en place des services mutualités : l'impact sur la DGF du groupement à compter de 2016, même si les arbitrages ne sont pas encore connus, vont être saignants (même si un "tunnel" encadrera les évolutions annuelles) pour les intercos qui ne servent qu'à assurer une récolte de DGF sans vrais projets intercommunaux ni services communs avec les communes membres !!
(non, ne pas insister, je ne donne pas de noms... mais nous en connaissons chacun (et si nous comparions, nos listes auraient beaucoup en commun) !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.christiangros.fr/trackback/1091