Bon anniversaire Gastounet !

La décentralisation fête aujourd’hui ses trente ans ! Le 2 mars 1982 était en effet adoptée la première loi de décentralisation, dite loi Deferre, du nom de Gaston Deferre, alors ministre de l’Intérieur.

La décentralisation, c'est-à-dire la capacité qu’ont les collectivités locales de décider librement de leurs politiques, en dehors de toute tutelle de l’Etat, est devenue la règle.

A l’époque, il s’agissait d’une véritable révolution ! Qui se souvient, par exemple, qu’avant 1982, les préfets pouvaient s’opposer aux décisions des collectivités locales, fussent-elle légales, et donc décider en lieu et place des élus ?

30 ans décentralisation

La loi du 2 mars 82 a édicté un principe essentiel : celui de la « libre administration » des collectivités locales. Derrière ce terme barbare se cache une réalité simple : les communes, les départements et les régions sont maitres de leurs choix. Résultat : les équipements et les services de proximité, ceux qui participent à notre qualité de vie, n’ont cessé de se développer. Monteux en est un exemple.

Ces dernières années, par sa réforme de la taxe professionnelle, par la diminution de ses aides financières, l’Etat a considérablement réduit les marges de manœuvre des collectivités locales. Que penser des pouvoirs spéciaux donnés aux préfets pour regrouper les communes en intercommunalité ? N'est-ce pas une remise en cause du principe de libre administration ?

Restons vigilants : de la liberté d’agir des collectivités locales dépend notre qualité de vie !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.christiangros.fr/trackback/527

Haut de page