04janv. 2012

Bonjour l'ambiance, à droite !

Dans son dernier communiqué de presse, cela devient une habitude, le sénateur UMP Alain DUFAUT tance encore vertement le Préfet pour son schéma d'intercommunalité. Il qualifie ce dernier de coup de bluff destiné àmieux faire passer la pilule qu’est le mariage contre-nature d’AVIGNON avec ORANGE, deux bassins de vie totalement différents, et il ajoute : triste bilan, bien loin de l’ambition et de l’esprit du texte de loi tout cela pour satisfaire encore une fois à des fins politiques. Suivez son regard et entendez les fins politiques de ses deux collègues parlementaires UMP Marie-José ROIG et Alain MILON.

Ce n'est pas rien de lire cela sous la plume du sénateur UMP de Vaucluse. Si l'on y ajoute les levers de bouclier d'autres maires UMP, ceux de Jonquières et de Piolenc d'un côté et ceux de Cavaillon et de l'Isle sur la Sorgue plus au sud, il est clair qu'il y a de l'orage dans l'air et que cette réforme territoriale ne manquera pas de laisser des traces profondes.

Ceci étant, sur le fond, il serait particulièrement utile que l'on s'attache à mettre un sens précis à la notion de bassin de vie. Dans le débat, elle est brandie à tout-va, aussi bien par le Préfet que par les différents élus, sans pour autant recouvrir les mêmes réalités. Tout dépend en quelque sorte de l'altitude à laquelle on se place pour observer le territoire et de ce à quoi on s'intéresse exactement. Bref, je veux parler des compétences exercées. Je reviendrai sur cette question essentielle : l'interco, pour quoi faire ?

un commentaire

1. Le mercredi 4 janvier 2012, 22:49 par Lu84

ça va être sympa, lors des échanges de vœux pour la nouvelle année. Et certainement plein de sincérité !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.christiangros.fr/trackback/498