11nov. 2011

Les Maires de Vaucluse planchent sur l’intercommunalité

(Réunion de l’AMV du 03 novembre 2011)

Depuis de nombreux mois, avec mes collègues maires, nous nous réunissons régulièrement, dans le cadre de la commission intercommunalité de l’Association des Maires de Vaucluse (AMV).

En effet, la loi de réforme des collectivités territoriales, adoptée en décembre dernier, prévoit l’achèvement et la rationalisation de la carte intercommunale, et c’est à ce titre que le Préfet a présenté un nouveau schéma départemental en avril dernier. Si son projet de redécoupage présente des regroupements intéressants, nombre de modifications laissent en revanche les élus plus sceptiques…

C’est pourquoi nous étions à nouveau rassemblés, jeudi 03 novembre, au siège des Sorgues du Comtat, pour envisager les modifications éventuelles à apporter au schéma du Préfet. En effet, en tant que rapporteur général de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), je suis au coeur des discussions préalables sur les amendements au schéma du Préfet.

Plusieurs amendements ont effectivement été proposés et discutés. Certains qui semblent consensuels devraient logiquement recueillir le soutien de la CDCI et être effectivement adoptés, tels la fusion des communautés du Pays d’Apt et de Pont Julien, par exemple. D’autres amendements, en revanche, ne semblent pas en mesure de recueillir la majorité nécessaire pour être adoptés. Ainsi, le projet de constitution d’une nouvelle Communauté d’Agglomération autour d’Orange ne semble pas faire le poids - mais sait-on jamais ! - face au projet d’agrandissement du Grand Avignon jusqu'à Orange inclus.

Pour ce qui nous concerne, alors que nous étions prêts à une fusion avec la CoVe, les Terrasses du Ventoux et le Pays de Sault en janvier 2012, la CoVe exige la réalisation préalable d’une étude approfondie et retarde de mois en mois les rendez-vous pris pour se rencontrer. Nous ne fusionnerons donc pas en 2012 ! Nous allons discuter avec les élus de la CoVe du contenu de l'étude qu'ils veulent réaliser et notamment de l'intérêt réel de nos communes à fusionner avec un arrière-pays qui n'est pas porteur de beaucoup de richesses. Dans une conjoncture de plus en plus tendue, les questions financières sont évidemment de plus en plus importantes. Je suis très attaché personnellement à ce que Monteux ne soit pas pénalisé par une fusion non maitrisée.

En attendant, nous allons continuer notre chemin à trois, avec Pernes et Althen. Ce ne sont pas les projets en cours qui manquent.

Affaire à suivre … !

2 commentaires

1. Le mardi 20 décembre 2011, 21:09 par lu84

... et pourtant, Monteux et Pernes sont bien dans l'agglomération de Carpentras (pour Althen les Paluds, je connais moins) : lorsqu'on se déplace de l'une à l'autre on constate le continuité de la ville.

Sous quel motif pourrait-on envisager un autre rapprochement que celui-là ?
Pour les déplacements, le logement, le développement économique, il me semble que l'unité des la problématique est marquée.

2. Le mardi 20 décembre 2011, 23:28 par Christian Gros
Non ! Aujourd'hui l'aire urbaine d'Avignon englobe les sous bassins d'Orange, de Carpentras et de Cavaillon !
Voyez les dernières publications de l'INSEE. L'agence d'urbanisme va organiser un colloque sur le sujet en février 2012.

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.